Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
maison-paille-passive44.over-blog.com

l'implantation sur le terrain

29 Janvier 2014 , Rédigé par Damien Publié dans #choisir un terrain, #maison bioclimatique

l'implantation sur le terrain

Lorsqu’on souhaite construire une maison bioclimatique ou bien une maison passive, il est important de réfléchir à son implantation sur le terrain. En effet, voici quelques grands « principes » à respecter :

  • Une façade principale vitrée au sud pour profiter des apports solaires tout au long de la journée. Attention à tenir compte de la végétation et des bâtiments existants qui pourraient faire ombrage en hiver, quand le soleil est bas ;
  • Limiter l’exposition aux vents dominants en tenant compte de la végétation et des bâtiments existants. Le vent augmente les pertes de chaleur sur les parois pleines et surtout vitrées ;
  • Limiter la surface au sol afin d’éviter l’étalement de la maison et donc la surface à chauffer.

Sur le plan de masse, vous pouvez voir l’implantation de notre maison et du carport sur notre terrain. Sur les deux parcelles voisines, nous avons d'un côté une maison individuelle de grandes dimensions avec garage en limite de propriété. De l'autre, nous avons des petits collectifs (6 appartements RdC + étage).

Vous pouvez constater que nous avons placé la maison en limite de propriété, à l’est du terrain. Les vents dominants froids viennent du nord-est. Ils seront diminués par la végétation et le mur présents à 10m environ de notre propriété (une bande de verdure est conservée par la ville de Couëron au fond de notre terrain).

Notre façade sud est bien dégagée, les habitations les plus proches sont à plus de 25m. Nous avons positionné le garage contre celui du voisin. Il sera de la même hauteur. Ainsi, il n'ajoutera pas d'ombre supplémentaire sur notre terrain. Pour augmenter les apports solaires, il vaut mieux privilégier les orientations sud et ouest. L'est est moins intéressant, le soleil levant étant moins intense que le couchant.

Pour le confort d'été, il faut éviter la surchauffe. Il est donc nécessaire de jouer avec l'inclinaison du soleil. Nous avons créé:

  • une avancée de 1m au RdC et 0.8m à l'étage pour masquer le soleil de midi au sud
  • une pergolas à l'ouest afin de diminuer les apports solaires par la porte fenêtre. A l'étage, des volets coulissants permettent de masquer la fenêtre en soirée.

Partager cet article

Commenter cet article

jérèm 29/01/2014 22:31

Très intéressant. Finalement il y a beaucoup de bon sens / logique. Le seul truc que je me demande : est-ce que c'est écolo de continuer à fournir des parcelles aussi grandes pour une habitation/tribu unique, vu l'étalement urbain exponentiel qui détruit des zones agricoles à tour-de-bras notamment autour de Nantes. En matière d'urbanisme/architecture, j'aime beaucoup les concepts de Le Corbusier, grosso modo limiter l'empreinte sur le sol et privilégier l'habitat groupé ("village vertical", les cités radieuses...) pour 2 buts : limiter l'impact de l'habitat sur l'espace naturel, augmenter le bien-être via la promiscuité sociale. Je pense qu'il faudra qu'on discute de ça ensemble, quitte à mettre en standby votre projet pour le moment si vous vous sentez ébranlés par ces propos