Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
maison-paille-passive44.over-blog.com

Avancée des travaux S46 à S49 fin de la terrasse

4 Février 2015 , Rédigé par Damien Publié dans #journal de bord

Les articles se font plus rares. Il faut dire qu'il ne reste plus que des finitions à faire dans la maison.

- Photo 1: Nous avons planté un cerisier dans la partie arrière du jardin. Il devrait faire des racines pendant l'hiver et se réveiller au printemps. Ça a été assez compliqué de creuser un trou dans ce terrain. J'ai sorti pas mal de pierres et il m'a fallut utiliser la pioche pour aller en profondeur. Heureusement, mon fils m'a aidé!

Avancée des travaux S46 à S49 fin de la terrasse

- Photo 2: Nous avons monté le meuble de la seconde salle de bain. C'est la même collection que le premier (meuble sous vasque native de chez Alinéa). J'attends que mon père vienne s'occuper de la partie plomberie pour finaliser la pose du plan de vasques.

meuble de salle de bain native

meuble de salle de bain native

- Photos 3 et 4: La terrasse est enfin terminée. Ça rend bien! Ça a été le poste le plus long à faire. Il faut dire qu'on a pris notre temps. Il reste quelques finitions en bout de lames mais l'ensemble est satisfaisant. Une pergola sera posée au niveau de la terrasse vers la fin du mois, pour se protéger du soleil d'été.

terrasse en pin autoclave classe IV
terrasse en pin autoclave classe IV

terrasse en pin autoclave classe IV

- Photos 5 et 6: Voici un point sur l'état de surface de la maison. Le bardage change déjà de couleur selon son orientation et/ou son exposition au soleil et intempéries. Aujourd'hui, on dirait un patchwork de différentes matières et couleurs. Le résultat est intéressant. La maison va continuer à évoluer vers une teinte grise argentée. Comme on l'entend souvent, le bois est un matériau "vivant".

maison passive en bois et isolation paille
maison passive en bois et isolation paille

maison passive en bois et isolation paille

Pour finir, après réglage du chauffe-eau solaire, tout fonctionne bien à présent. Nous avons récupéré 35kWh d'énergie solaire au cours du mois de janvier. D'après les calculs, ça aurait dû être un peu plus (41kWh). Cette différence est faible et normale car les conditions météorologiques peuvent variées d'une année sur l'autre. En moyenne, au cours d'une journée bien ensoleillée, nous avons récupéré 2kWh. C'est logique pour un mois d'hiver où les jours sont les plus courts. Pour vous donner un ordre d'idée, la consommation d'énergie pour l'eau chaude est de 140kWh environ. On a donc 25% d'eau chaude produite par le solaire sur le mois de janvier (le moins bon de l'année avec le mois de décembre).

Partager cet article

Commenter cet article

Michel 24/06/2015 15:39

Au niveau écologique, j'admire le travail accompli. Mais surtout, je vous félicite pour l'harmonie visuelle de votre construction. Les boiseries extérieures verticales et horizontales donnent beaucoup de cachet à la maison. Mais ce que je préfère ce sont les volets sur rails. Cela me rappelle un peu ces vieux wagons de trains. Je ne sais pas si cela a été une source d'inspiration pour vous.
Amicalement,
Michel

Didier martin 16/02/2015 14:02

Bonjour, j'ai découvert votre blog ce WEnd. C'est très intéressant et généreux de partager ainsi votre aventure personnelle. Dans le genre maison bois et paille j'ai parcouru également le blog de jean Michel Leclerc (Notre maison en bois et paille sur facebook) Vous connaissez peut-être ? Lui semble avoir été + loin dans l'auto construction.
Concernant votre projet, ayant moi même une idée de construction maison ossature bois et paille, je me suis posé quelques questions sur certains de vos choix constructif.
Par exemple : pourquoi une construction sur vide sanitaire ? Vous aviez un problème de sol ? Cdt

Damien 17/02/2015 09:44

Bonjour,

pas de problèmes de sol, nous avons choisi ce principe car il permet d'être conforme aux règles techniques de construction paille éditées par le réseau Compaillons. La paille reste à distance de toute source d'humidité. De plus, la hauteur de notre maison était limitée par le PLU, il était donc préférable "d'enterrer" en partie la dalle. Pour finir, d'un point de vue écologique, nous voulions limiter l'utilisation du béton au maximum (voir notre article http://maison-paille-passive44.over-blog.com/2014/04/le-sable-et-le-beton.html).
J'espère avoir répondu à vos questions.

Merci pour vos encouragements.