Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
maison-paille-passive44.over-blog.com

comment fabriquer un composteur en bois de palette

21 Juin 2016 , Rédigé par Damien Publié dans #DIY

Aujourd'hui, je vous présente un petit Do It Yourself (ou tutoriel) sur comment fabriquer un bac à compost en bois de palette.

Vous trouverez bons nombres de tutoriels sur internet où on assemble des palettes par vissage, à la verticale (comme ici ou ici). C'est sans doute très bien mais ce n'est pas ce que je souhaitais faire. Je vais donc vous montrer une autre possibilité pour un résultat qui me convient mieux.

Je m'excuse d'avance pour la faiblesse du nombre de photos mais ce n'est pas toujours évident de penser à en prendre, mais le principe est assez simple vous verrez.

Pour commencer, je suis parti de ce type de palette avec entretoises (voir image ci-dessous)

palettes avec entretoises

palettes avec entretoises

Pour déclouer et démonter une palette, vous trouverez beaucoup d'infos sur internet, sur youtube par exemple. Ma technique se rapproche de celle utilisée dans la vidéo ci-dessous, sauf que j'ai utilisé une fourche à la place de son "outil" spécial. Il faut noter que dans la vidéo, sa technique marche très bien parce que les planchettes, tout comme les entretoises constituant la palette, sont de fortes épaisseurs. Dans les faits, comme moi, vous aurez surement de la perte lors du démontage (lattes cassées). J'ai aussi dû me servir d'un petit pied de biche et d'un marteau pour certaines planches récalcitrantes et pour retirer toutes les pointes. Il faut 6 palettes pour créer ces deux bacs (7 si vous avez beaucoup de casse au démontage).

Une fois les palettes démontées, il faut s'attaquer à l'assemblage. Dans mon cas, j'ai adapté les dimensions de mon composteur aux palettes que j'avais à disposition afin d'éviter au maximum les coupes. Ce sera donc un composteur de 2 fois 1mx1mx1m environ.

Comme le montre la photo ci-dessous, le principe est de fixer les planchettes, en sandwich, entre deux entretoises. Cela permet une plus grande solidité et une meilleure stabilité au sol.

côté d'un bac à compost en bois de palette

côté d'un bac à compost en bois de palette

On laisse l'espace d'une largeur de planche entre deux planches successives (+ quelques mm) afin d'y glisser une planche ultérieurement. On refait la même chose pour créer le second côté du composteur.

Une fois les deux parties latérales terminées, on peut créer le "fond" du composteur, en glissant des planchettes à la perpendiculaire des façades latérales (voir images suivantes). Les planches sont vissées aux entretoises en bout. Cet entrelacement confère une bonne rigidité à l'ensemble sans consommer trop de bois. Un espace ouvert sur l'avant est ainsi créé. On peut en rester là si on le souhaite, ça fait déjà un espace de compostage (comme le compartiment de droite dans les images ci-dessous).

Dans notre cas, on souhaite fermer l'espace complètement et créer un cube. Cependant, on veut pouvoir l'ouvrir pour "nourrir" le tas de compost à sa guise. J'ai ainsi fabriqué un couvercle et deux portes à l'avant grâce à des pentures achetées quelques euros dans le commerce. Des butées type butées de volet permettent d'empêcher l'ouverture intempestive. On peut voir que la structure repose sur des petits tas de graviers qui vont drainer et réduire la stagnation de l'eau (et donc la pourriture du bois).

bacs à compost en bois de palettes
bacs à compost en bois de palettes

bacs à compost en bois de palettes

Afin d'éviter le déversement du compost à l'extérieur, et surtout parce qu'il me restait des planchettes, j'ai bouché le bas du bac à compost avec des lattes supplémentaires, glissées dans les espaces.

Un "grillage à poule" agrafé au niveau de la partie haute "semi-ouverte" permet d'éviter l'entrée d'animaux dans le bac et la sortie de papier ou feuilles qui pourraient voler avec le vent. Ce n'est pas que je n'aime pas les animaux, c'est juste que je ne veux pas passer mon temps à ramasser les déchets alimentaires dans mon jardin! Ce grillage (doublé si vous en avez assez) peut permettre d'éviter le déversement du compost à l'extérieur du bac si on ne rajoute pas les lattes dans les espaces libres en partie basse (c'était mon idée première).

Voilà, pour l'instant je n'ai pas pris le temps de fermer le bac de droite. Nous remplissons le bac de gauche doucement depuis plusieurs mois. Je remue le tas avec une fourche tous les deux mois environ, en ouvrant le couvercle et la petite porte du haut. La porte du bas reste fermée pour maintenir le tas en place. Je ne sais pas ce que vous pensez du résultat? Moi je le trouve esthétique et ça ressemble à ce que j'imaginais.

Si vous avez du temps, que vous voulez aller plus loin et mieux comprendre le processus de compostage, je vous conseille de cliquer ici. C'est une vidéo explicative de 20min faites par un permaculteur. Toutes les vidéos de ce monsieur sont intéressantes et on pourrait y passer des heures si on s'intéresse, comme moi, à ce sujet.

A très bientôt pour notre bilan de consommation mensuel.

Partager cet article

Commenter cet article